Accouchement

Les différentes positions d’accouchement physiologique

Les différentes positions d’accouchement physiologique

L'accouchement physiologique devient une pratique de plus en plus courante. Le terme “naissance physiologique” désigne un événement “qui devrait aller de soi”, c'est-à-dire au plus près des sensations naturelles. Suivant le processus normal de l’accouchement, l’accouchement physiologique, c’est quand le déclenchement et la naissance sont faits de manière spontanée. Un accouchement physiologique désigne donc une naissance non médicalisée, sans péridurale par exemple. Un accouchement physiologique peut se vivre chez vous avec l’aide d’une sage femme, dans une maternité équipée (avec des piscines ou avec des salles de naissance phsyiologiques), ou encore dans une maison de naissance (CALM). Si vous souhaitez...

Lire plus
Le vernix et ses bienfaits

Le vernix et ses bienfaits

A leur arrivée au monde, les bébés sont souvent recouverts de vernix. Il s’agit d’une substance blanchâtre ou grise, grasse, et qui sert à protéger et imperméabiliser la peau de bebe. On peut aussi constater que cette substance est plus important sur un bébé prématuré car elle se résorbe en fin de grossesse   Le vernix, c’est quoi exactement ?  Il s’agit en fait de cellules superficielles de la peau, de sébum, d’eau et de débris de liquide ammoniaque. Il est généralement présent dès la 20e semaine de grossesse afin de lutter contre le dessèchement qui pourrait être causé au...

Lire plus
Un accouchement hilarant ?

Un accouchement hilarant ?

Tout savoir sur le “come back” du gaz hilarant comme option de gestion de la douleur pendant l’accouchement   Largement utilisé par les femmes enceintes au Royaume-Uni, le protoxyde d’azote (N2O), plus communément appelé gaz hilarant, n’est pas popularisé en France. Pourtant, cette pratique n’est pas nouvelle : l’inhalation de gaz volatils pour l’analgésie de l’accouchement (c'est-à-dire la diminution ou la suppression de la sensibilité à la douleur dans un but thérapeutique) remonte au milieu du 19e siècle. Alternative pourtant efficace à la péridurale dite classique, le protoxyde d’azote facilite l’accouchement sans pour autant recourir à des procédés chimiques. Quels...

Lire plus
La péridurale ambulatoire : ne plus devoir choisir entre douleur ou mobilité

La péridurale ambulatoire : ne plus devoir choisir entre douleur ou mobilité

Credit photo de couverture : @evarosebirth En France 8 femmes sur 10 demandent une péridurale lors de leur accouchement. La péridurale, dont l'utilisation se démocratise dans les années 80, permet d’apporter une solution médicale qui limite les douleurs liées aux contractions pendant le travail. Mais la péridurale comporte un bémol : elle réduit considérablement, voire empêche  la mobilité. Or, la mobilité est une composante naturelle et essentielle de l’accouchement : elle aide à la régularisation des fréquences des contractions, facilite le positionnement de l’enfant pour la naissance mais surtout elle améliore le vécu de l’accouchement. La péridurale déambulatoire permet de...

Lire plus
L’hémorragie de la délivrance

L’hémorragie de la délivrance

L’hémorragie de la délivrance est un phénomène peu connu qui survient dans 5% des accouchements. C’est une des complications les plus compliquées à gérer. Elle correspond à une perte de sang de plus de 500 mL lors d’un accouchement par voie basse, et de plus de 1000 mL lors d’un accouchement par césarienne. Avant tous les progrès scientifiques, elle entrainait donc une mort maternelle quasi systématique. Aujourd’hui, cette mort est très rare (1 décès sur 100 000 au Royaume Uni) mais cela reste un vrai problème à gérer le plus vite possible par les spécialistes. Les causes ? Plusieurs études ont démontré...

Lire plus